Nos opportunités d'investissement
en Bourgogne :

 

Investir en Bourgogne

La Bourgogne est une région viticole terriblement complexe. Elle commence au nord dans le Tonnerrois et le Chablisien, pour descendre jusqu'aux portes de Lyon avec le Mâconnais. En son coeur, la Cote d'Or, la bien nommée, y recèle au sein de ses Grands Crus - tant en vins blancs que vins rouges - quelques joyaux du patrimoine mondial du vin.

Toute ensemble, la Bourgogne, représente moins de 5% du vignoble français d'appellation d'origine contrôlée, soit environ 25 000 hectares. Les appellations régionales y comptent pour environ 54,5% des surfaces, les communales 34%, les premiers crus 10% et les grands crus, au nombre de 32, seulement 1,5%. Au total, en moyenne, c'est environ 180 millions de bouteilles produites. À noter que la proportion de vins vendus à l'export s'accroît au fur et à mesure de la montée en gamme, plus des trois-quarts des Grands Crus étant exportés.

En Cote d'Or, dans les belles appellations communales, les premiers et grands crus, le vignoble est incroyablement morcelé - un véritable puzzle. Il n'est pas rare que, lors d'une succession, une vigne prestigieuse, déjà petite (un demi-hectare, par exemple) soit partagée en deux ou trois, aucun des héritiers ne souhaitant perdre le cru réputé. Le prix est également élevé, compte tenu de la rareté.

De cette situation, il résulte que le vignoble bourguignon, et notamment en Cote d'Or, s'avère particulièrement propice à l'entrée d'investisseurs patrimoniaux, qui n'achèteront que le foncier, sans s'encombrer des bâtiments d'exploitation, source d'entretien et de dépenses. Le risque de l'exploitant sera totalement pris en charge par le viticulteur qui devra, quoi qu'il arrive, payer tous les ans son loyer, c'est à dire son fermage. Essentiellement en nature, donc en bouteilles.


 

 

 

Demande d'informations

Déjà inscrit ? Entrez vos identifiants !

  OK >

Mot de passe oublié ?